Barcelona-Mies-van-der-Rohe_2

La chaise barcelona,

l’icône du design moderne par Knoll

par | PORTRAITS D'ICONES

La chaise Barcelone de Knoll, aussi désignée sous le nom de fauteuil Barcelona ou plus simplement Barcelona (nom et modèles déposés), fait partie des créations les plus emblématiques du mobilier au xxe siècle. 

L’architecte du Bauhaus Ludwig Mies van der Rohe, et sa partenaire Lilly Reich conçoivent cette pièce maîtresse du pavillon allemand pour l’Exposition Universelle de 1929. La Barcelona témoigne d’un langage nouveau pour l’époque : une structure apparente dévoilant le secret de sa construction. 

Ludwig Mies van der Rohe est un adepte du mobilier fonctionnel qui peut se produire vite et bien par des ouvriers à la chaîne. Il fait partie de ces modernistes du milieu du XXe siècle qui reconnaissent une philosophie selon laquelle le mobilier moderne devrait être accessible à tous, financièrement comme esthétiquement. Pourtant, Mies fait une entorse à ces principes en concevant la chaise Barcelona. Ça devait être
« une chaise importante, une chaise élégante et onéreuse. Ça devait être monumental. On ne pouvait tout simplement pas se servir d’une chaise de cuisine ».

Pour ce projet, Mies van der Rohe souhaite avant tout mettre en avant l’importance d’un mobilier harmonieux qui complète l’image du bâtiment. Mais aujourd’hui encore, la qualité des matériaux utilisés ainsi que l’histoire de sa création confèrent à la chaise Barcelona de Knoll toute son élégance et sa distinction. 

Zoom sur cette icône du design moderne.  

Un projet éphémère qui s’inscrit dans l’histoire du design Moderne 

En 1929, la conception du pavillon allemand de l’Exposition Universelle de Barcelone est confiée à l’architecte et designer du Bauhaus Ludwig Mies van der Rohe, alors qu’il s’impose progressivement comme l’un des représentants majeurs du Modernisme

L’exposition fut une événement à portée internationale. La famille royale espagnole, Alfonso XIII et Victoria Eugénie de Battengerg, ainsi que de nombreux représentants officiels des gouvernements européens participent à la visite du pavillon

Il s’est avéré être l’attraction principale de l’exposition universelle et figure aujourd’hui parmi les œuvres les plus importantes de l’histoire de l’architecture moderne. 

Pavillon-Mies-Van-der-Rohe_3

Fauteuil Barcelona au pavillon Allemand pour l’Exposition Universelle de 1929,
à Barcelone, Espagne (Reconstruction). Source Ignant.com.

De grands espaces fluides – faits de verre, d’acier et de trois marbres différents – caractérisent la simplicité linéaire du pavillon. Cet effet est rendu possible par l’utilisation de plaques entières de chaque matériau juxtaposé les unes aux autres. À la demande du gouvernement allemand, le pavillon devait représenter la République Weimar dans toute sa clarté et sa simplicité, alliant le luxe au dépouillement. 

Aujourd’hui encore, le bâtiment dont une copie identique à l’original a été reconstruite entre 1983 et 1986, semble toujours aussi actuel. Le lieu présente désormais le travail de Mies van der Rohe. Il est aussi devenu un centre de recherche et de réflexion sur l’architecture contemporaine. 

Un fauteuil aux airs de trône moderne 

Ludwig Mies van der Rohe et Lilly Reich dessinent les plans ainsi que le mobilier du pavillon. La gamme est baptisée en l’honneur de la ville organisatrice. À l’époque, conscient de l’importance et de l’impact de l’événement, il imagine un fauteuil comme un objet monumental, une chaise élégante et onéreuse, idéale pour la famille royale. Il fit le commentaire suivant : Ça devait être « une chaise importante, une chaise élégante et onéreuse. Ça devait être monumental. On ne pouvait tout simplement pas se servir d’une chaise de cuisine ». 

En effet, sa silhouette rectangulaire, plus large que haute, séduit par ses proportions harmonieuses. Le prestige des invités royaux est évoqué par le fin piètement en acier plat chromé : sa forme en X reprend celle des « curules », sièges antiques des dignitaires romains. Subtile, ce design donne au fauteuil des airs de trône moderne.

Rapidement, la chaise dépasse les simples murs du pavillon ainsi que les limites de la ville pour devenir un produit culte exporté à l’international en très grandes quantités. 

Knoll démocratise la chaise Barcelona

Pourtant, la fabrication de la chaise du pavillon s’arrête en 1931. Avec la montée du nazisme, Mies van der Rohe se résout à quitter le pays et migre aux États-Unis en 1938. C’est à New York que les époux Knoll, conquis par la modernité du mobilier Bauhaus vont nouer des liens étroits avec Ludwig Mies van der Rohe et Lilly ReichEn 1948, la Barcelona renaît à l’échelle industrielle et s’impose dans l’univers de l’entreprise grâce à Florence Knoll. Le concept du corporate design est né, véritable identité visuelle de l’entreprise. 80 ans après, la chaise Barcelona de Knoll trône toujours dans les espaces de vie comme les salons classe affaire moderne ou les salles d’attente.  

Dès lors, la maison Knoll va détenir les droits exclusifs pour produire et commercialiser le fauteuil Barcelona tout en s’engageant à respecter le processus de fabrication de Mies. Aujourd’hui, cette icône du mobilier est déclinée dans une gamme de sofa et autres tabourets qui n’ont pas été dessinés par Mies van der Rohe, mais qui en suivent la ligne directrice. 

Plus récemment, l’entreprise Knoll a adapté le fauteuil Barcelona classiqueElle a créé le Barcelona Relax Chair qui se distingue du fauteuil traditionnel uniquement par son rembourrage multicouche. La qualité et la durabilité de la chaise Barcelona et de la Barcelona Relax Chair sont garantis par Knoll du fait de son expérience de plus de 70 ans, de l’utilisation de matériaux de grande qualité ainsi qu’une politique environnementale et durable stricte. 

La maison Knoll occupe par ailleurs une place de choix dans l’histoire du design moderne. En témoigne la présence d’environ 40 produits Knoll au sein de la collection permanente du Musée d’Art Moderne de New York. La chaise Barcelona entre dans la collection MoMA en 1977. En France, la Barcelona est toujours présente dans les halls d’accueil de grandes entreprises, notamment dans la Tour EDF dans le quartier d’affaires de La Défense à Paris.  


Confection d'une chaise Barcelona

La chaise Barcelona Relax se distingue du fauteuil traditionnel par son rembourrage multicouche. Source Smow.com.

L’acier comme matériau innovant

Lors d’un entretien, Mies van der Rohe déclara à propos des chaises Barcelona : « Une chaise est un objet très difficile à faire. Tous ceux qui ont déjà essayé d’en faire le savent. Il y a une infinité de possibilités et beaucoup de problèmes – la chaise doit être légère, elle doit être solide, elle doit être confortable. C’est pratiquement plus facile de construire un gratte-ciel qu’une chaise. » 

Pour répondre à ces contraintes, Mies van der Rohe utilise l’élasticité relative de l’acier pour l’ossature du fauteuil Barcelona. Le piétement d’acier chromé raffiné « poli-miroir » en X constitué de deux pieds également réalisés en lame d’acier plat de 11 mm d’épaisseur et 32 mm de largeurl’assise en porte-à-faux et les soudures et visseries invisibles sont autant de signes distinctifs rendus possible grâce à ce nouveau matériau. Les lanières de cuir (9 pour l’assise, 8 pour le dossier, attachées à l’aide de sangles également en cuir) complètent le châssis sur lequel reposent deux coussins en cuir capitonné. En 1950, Mies redessine son fauteuil. Il le dote d’un pied en acier inoxydable d’un seul tenant, permettant d’éliminer les boulons et de ne former qu’une forme lisse et élégante. 

Un savoir-faire perpétué par Knoll  

De nos jours, Knoll trouve sa sellerie d’excellence en ItalieIl faut une journée entière pour produire une seule chaise. 20 rectangles de cuir sont découpés à l’emporte-pièce pour chaque coussin. Les capitons sont formés à l’aide de boutons du même cuir. Des passepoils camouflent l’assemblage et renforcent l’aspect nette et rectiligne. Les sangles de cuir (9 pour l’assise et 8 pour le dossier) sur les barres transversales sont fixées au moyen de rivets. De la mousse à haute densité remplace le rembourrage de crin de cheval utilisé autrefois. Pour finir, les pattes d’attaches sont insérées dans les coussins d’assise. Fabriqués entièrement à la main, les chaises Barcelona de Knoll sont désormais disponibles en 900 coloris. 

Acier plat, forme basse de lounge chair, inclinaison, piètement en X, la Barcelona a inspirée de nombreuses interprétations. Différents artistes s’en sont inspirés, tels Franco Albini et sa Fiorenze Chair en 1952, Jean Nouvel et son siège Milana en 1995. Ce dernier parle d’ailleurs de sa pièce en ces termes : “Tordue, avachie, c’est l’inverse de la Barcelona. En même temps, sangles de cuir, fer plat, c’est presque la même chose”. 

Confection d'une chaise Barcelona

La chaise Barcelone est méticuleusement fabriqués à la main du début à la fin. Source lecatalog.com.

Comment reconnaître une authentique chaise Barcelona de Knoll ?    

Confection d'une chaise Barcelona

La signature de Ludwig Mies van der Rohe ainsi que le logo “Knoll Studio” sont poinçonnés sur chaque chaise depuis 1995. Source Knoll.com.

La signature de Ludwig Mies van der Rohe ainsi que le logo “Knoll Studio” sont poinçonnés sur chaque chaise depuis 1995. Ils sont identifiables à l’extérieur du pied arrière droit.

Pour les modèles produits avant cette date quelques éléments peuvent permettre d’identifier l’originale de la copie : les coussins du siège et du dossier sont adaptés pour s’imbriquer parfaitement dans le profil de courbure du châssis arrière.

La partie supérieure du coussin de dossier doit être alignée avec le haut du cadre, et la bande de cuir qui entoure les coussins ne doit pas être interrompue par une malheureuse couture. Les coussins doivent être revêtus de vrai cuir et le cadre est toujours fini en acier poli. 

Aujourd’hui encore, de nombreuses questions sur l’implication de Lilly Reich dans la création du fauteuil Barcelona restent sans réponses. Rien n’indique que le design du fauteuil lui appartiennebien qu’on suppose que l’idée des boutons et des coutures ont largement été inspirés par son expérience du textileNéanmoinsplusieurs sources revendiquent le Day Bed, une déclinaison du fauteuil Barcelona en sofa, comme étant l’une de ses créations. En 1932, la création est éditée sous son nom. Pourtant, bien plus tard il est toujours produit sous le nom de Mies van der Rohe 

farnworth daybed

Le Daybed dans maison Farnsworth par Mies van der Rohe. Source readcereal.com.

0
    Mon panier
    Panier est videRetour à la boutique