52466_Lounge-Chair-Ottoman_preview

Lounge Chair, le parcours d’une légende

par | PORTRAITS D'ICONES

Qu’on connaisse son nom ou pas, on l’a tous vue et revue. La chaise Lounge et Ottoman de Charles (1907-1978) et Ray (1912-1988) Eames est un siège révolutionnaire par de nombreux aspects. Conçue pour fournir confort et légèreté, elle a fini par façonner le design moderne et industriel à jamais.

Quand on parle du design des années ’60 aux Etats-Unis, la Lounge Chair et Ottoman (1956) et ses créateurs sont classés dans la catégorie des pionniers. Ils voulaient créer une version nouvelle du fauteuil club anglais traditionnel. Fruit d’un processus qui a duré plusieurs années, elle a puisé dans les nouvelles techniques de l’industrie de l’époque et dans la créativité de ses auteurs pour devenir l’archétype de l’innovation, du confort, de la qualité combinés. Par son concept, elle s’est inscrite dans l’histoire du design. Plus qu’une icône, elle est un symbole.

La genèse d’un siège novateur

Toute la théorie du couple Eames réside dans la reconnaissance du besoin comme la principale base de la conception. Le fil conducteur de leur travail sur les chaises a été la recherche de formes d’assise et de dossier ergonomiques qui soutiennent confortablement le corps humain, en utilisant des surfaces en trois dimensions ou des matériaux flexibles.
Les Eames Lounge Chair et Ottoman (appelés aussi LC 670 et 671) ont été développées d’abord en cadeau pour leur ami Billy Wilder, un réalisateur de films, qui cherchait un siège agréable. Afin de les rendre accessibles au grand public, le couple a eu recours à l’éditeur Herman Miller pour les aider dans cette conception qui requiert un haut niveau d’expertise. Ainsi, les LC ont été dessinées et conçues pour répondre au cahier des charges d’un siège généreux offrant un confort absolu, et à la qualité ultime ; une version plus légère (et certainement plus moderne) des fauteuils clubs anglais. Toute sa splendeur est dans les détails artisanaux qui continuent aujourd’hui de faire la différence de cette légende.
Sa délicatesse, son confort et son élégance en ont fait un succès immédiat ; « un refuge spécial contre les tensions de la vie moderne » comme le dit Charles Eames. Son triomphe devient international, c’est alors que Vitra en acquiert en 1984 la licence de production et d’édition exclusive pour l’Europe et le Moyen Orient tant que Miller reste le seul éditeur aux Etats-Unis.

70045_Lounge-Chair-Ottoman-Coffee-Table_preview

Lounge Chair – Charles & Ray Eames – Vitra

Une maîtrise sans précédent

Pour la fabrication de leurs meubles, les Eames ont recours à une technique de production de contreplaqué moulé initiées dans les années ’40. Les proportions d’une chaise de « gentlemen’s club » et son grand confort sont préservés et élaborés grâce à un savoir-faire artisanal et des matériaux contemporains.
La base de la chaise est formée de cinq unités distinctes, repliées, et les assises de placage de contreplaqué collé, chauffé et pressé en moules. Les bases en aluminium moulé soutiennent les coquilles en bois, qui sont recouvertes de coussins rembourrés en cuir pour donner à la chaise ce que Charles a décrit comme « l’aspect chaleureux d’un gant de base-ball bien patiné ». Les coussins sont symétriques et interchangeables, ils peuvent être remplacés.
Un système de fixation innovant est utilisé pour attacher les coussins à la structure, sans avoir besoin de vis visibles : une fermeture éclair, cousue sur le bord des coussins, se pose sur un support en plastique qui se tient à l’aide de fixations à ressort puis sur une série d’anneaux cachés.
Sa construction est assez complexe car elle est composée de vingt pièces. Quant à sa taille, elle a évolué depuis sa création (plus grande maintenant) pour convenir aux morphologies actuelles.
Herman Miller l’a proposé en cuir et en tissu pour sa première apparition mais ses auteurs ont tenu à utiliser un cuir premium venu d’Ecosse, pour sa qualité et sa finesse.

Vers la célébrité

La Lounge Chair et Ottoman a fait ses débuts à la télévision nationale américaine : Charles et Ray l’ont présenté au grand public dans l’émission d’Arlène Francis (actrice et présentatrice renommée) sur la chaîne NBC.

3204437_Eames-Lounge-Chair-Ottoman-Occasional-Table-LTR-_Home-Stories-2020_preview

Lounge Chair – Charles & Ray Eames – Vitra

En 1957, elle gagne le Grand Prix de la Triennale de Milan et prend place à la collection permanente d’objets design du MoMA à New York, dès 1960. Autre que ce prestigieux musée, elle est présente de nos jours dans plus de 20 musées des plus reconnus aux Etats-Unis et en Europe comme le Art Institute of Chicago, le Musée Vitra à Weil Am Rhein et le Centre Pompidou à Paris.
En 2014, Miller sort une version toute noire du siège pour le revisiter et lui donner un air sophistiqué. Enfin, le designer français Ora Ito (né en 1977) rend hommage au fauteuil le plus connu des Eames en s’en inspirant pour proposer un design conceptuel de sneakers Nike. Emporté par son enthousiasme, Ito crée des chaussures en tissu imperméable avec des pièces courbées en bois qui l’entourent et une semelle en caoutchouc. Bien que ces sneakers rappellent bien le lounge, son esthétisme est discutable.
En 2016, pour fêter le 60e anniversaire de sa production par la maison Vitra, une édition limitée a été lancée, disponible pour une période de trois mois seulement (de Novembre 2016 à Janvier 2017). L’ayant toujours produit en cuir uniquement, la marque décide, pour cette série spéciale, de l’éditer en tissu noir. Chaque fauteuil est labellisé et accompagné d’un certificat « 60 ans de production » célébrant les 6 décennies de l’icône. En 2017, et en partenariat avec The Conran Shop, Vitra a développé une autre édition, encore plus limitée – 25 exemplaires seulement ! – en noyer blanc et un cuir couleur sable. Cette collection a été approuvée par le Bureau Eames (qui gère et protège la succession de Charles et Ray Eames). Enfin, Lounge Chair et Ottoman fait partie de la collection Miniatures de la maison qui réplique les modèles originaux de chaises historiques à l’échelle 1:6 et en fait ainsi de précieux objets de collection.

Construction soignée, fonction perfectionnée, proportions équilibrées et matériaux indémodables, cette création a posé les bases qui caractériseront le design industriel du milieu du XXe siècle. Elle est aujourd’hui une icône intemporelle incontestée, un chef d’œuvre classique, une figure symbolique qui reste aussi séduisante et pertinente que jamais.

0
    Mon panier
    Panier est videRetour à la boutique